Vol d’électricité : de gros clients pris à Koutiala

Pour  falsification des indices sur les compteurs d’électricité au profit de plusieurs huileries, 2 cadres de la société « EDM » de Koutiala ont été mis aux arrêts. Il s’agit d’Abdoulaye Maiga, chef du district EDM de Koutiala et Amadou B. Diallo, chef de la facturation. Arrêtés le 2 février, ils ont été transférés à Bamako le 3 et placés sous mandat de dépôt. Chargés de la facturation des gros clients, c’est-à-dire des industriels, les 2 agents  avaient, depuis plusieurs mois, passé un deal avec eux: les clients bénéficiaient d’une réduction du montant des factures et en contrepartie, les agents touchaient des pots-de-vin. La technique des agents fraudeurs consistait à manipuler les indices des compteurs et le système informatique pour diminuer les montants mensuels dus par les consommateurs. Les choses se sont gâtées le jour où un agent tiers a découvert des différences entre les chiffres sur son cahier et ceux présents dans le système informatique. Il informe la direction générale qui dépêche une équipe d’enquêteurs. Le rapport de l’équipe accablera les deux agents et établira la liste des industries ayant bénéficié de faveurs (huileries « Escador »,  « Bandéya », etc.). Vendredi 2 février, une mission venue de Bamako avec des forces de l’ordre débarque à Koutiala. Les agents indélicats sont mis aux arrêts et suspendus de leurs fonctions. Quant aux responsables des huileries incriminées, ils sont invités à rembourser de fortes sommes au titre des montants volés à EDM. Certains se retrouvent avec une ardoise de 50 millions FCFA, d’autres avec 75 millions FCFA.

Abdoulaye Guindo

Catégories : FAITS DIVERS

Étiquettes : ,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.