Procès Amadou Haya Sanogo: Vers un dénouement de la crise entre avocats et parquet.

Après le refus  des avocats de toutes les parties au procès d’accéder à la salle d’audience sans leur téléphone portable, le parquet général a décidé d’alléger la mesure sécuritaire. C’est ainsi que le parquet a, à coté de la salle principale d’audience, réservé une petite salle pour  les avocats. Ladite salle est équipée de 6 fauteuils et de deux ordinateurs connectés à internet. Deux pupitres munis  de micros ont été installés dans la salle d’audience, l’un pour la partie civile, et l’autre pour la défense. Des avocats se sont rendus sur place pour constater les installations et rendre compte à leurs confrères. Seul hic : qui garantira contre le vol les appareils et sacs que les avocats sont tenus de déposer dans la salle qui leur a été réservée ?

Ces questions matérielles en partie résolues n’empêcheront pas les avocats de la défense de soulever des exceptions de procédures demain et il appartient à la Cour de les examiner.

Abdoulaye Koné, envoyé spécial

Catégories : FAITS DIVERS,MALI

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.