Manchester City, l’agent de Yaya Touré menace : « Si Guardiola veut la guerre, il va l’avoir »

La guerre des mots se poursuit entre Pep Guardiola et l’agent de Yaya Touré. Ce dernier déclare la guerre au coach de Manchester City.

Yaya Touré a été évincé du groupe pour la Ligue des champions par Pep Guardiola cette saison, en réponse aux propos de son agent qui avait critiqué le coach catalan il y a de cela quelques mois. « Si City ne gagne pas la C1, alors j’espère que Pep aura les c*******  de dire qu’il avait eu tort d’humilier un aussi grand joueur que Yaya », avait notamment tonné Dimitri Seluk, le représentant de l’Ivoirien.

Le coach de Manchester City a ensuite été questionné sur l’affaire dans les médias britanniques et a rétorqué : « C’était difficile de le laisser à l’écart de la liste, mais le jour suivant, son agent a parlé dans les médias. Touré n’a pas eu le courage de m’appeler. À partir de ce moment-là, il était sorti de l’équipe. Son agent doit s’excuser. S’il ne le fait pas, il ne jouera pas ».

Seluk ne s’est pas privé pour utiliser son droit de réponse ce mardi soir en se montrant particulièrement cinglant. Il s’est exprimé dans une interview exclusive accordée au Mirror. « Guardiola a gagné quelques matchs et pense qu’il est le roi. Je vis en Europe et je peux dire ce que je veux. Guardiola ne peut pas m’arrêter. Je m’excuserai auprès de Guardiola s’il s’excuse auprès de Pellegrini pour ce qu’il lui a fait. »

« Pep ne veut pas de joueurs avec une grosse personnalité »

« Si Pep Guardiola veut la guerre, alors il va l’avoir. Yaya est un joueur qui a créé l’histoire à Manchester City. Il a remporté la Premier League à deux reprises, il a remporté la FA Cup, il a remporté la Coupe de la Ligue à deux reprises et il a aidé le club à atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions pour la première fois. J’ai parlé parce que je sentais que Pep était injuste envers Yaya. Malheureusement pour Pep, nous vivons dans un monde où la liberté d’expression existe. »

« Pep ne veut pas de joueurs avec une grosse personnalité. Il ne veut que des joueurs qui ont peur de lui et qui font ce qu’il dit. La première chose qu’il a faite quand il est arrivé à City a été d’entrer en conflit avec Yaya et Joe Hart, deux des plus grands joueurs du club. Ce sont deux grosses personnalités dans le vestiaire et Guardiola n’aime pas ça. Quand vous rentrez dans la maison de quelqu’un, vous devriez les traiter avec respect. Vous ne rentrez pas dans la maison de quelqu’un en leur demandant de partir. »

« Il a fait la même chose à Barcelone. Il a forcé Samuel Eto’o à quitter le club. Zlatan Ibrahimovic, un joueur qui a coûté 65 millions d’euros a été vendu pour seulement 25 millions. C’était toujours à cause de Pep Guardiola et de personne d’autre. »

« Quand Guardiola a quitté le Bayern, il y a eu beaucoup de gens heureux »

Le Russe estime d’ailleurs que la réputation de Guardiola d’être l’un des meilleurs entraîneurs du monde est imméritée – en dépit d’une brillante carrière à Barcelone et au Bayern Munich. « Pep a réussi à Barcelone et au Bayern Munich, mais jetez un coup d’oeil derrière ce succès. L’équipe qu’il a pris au Barça avait été construite par Frank Rijkaard et puis il a eu la chance d’avoir Lionel Messi. C’est Messi qui a fait le Barça, pas Pep. Luis Enrique a montré que le succès du Barça ne concernait pas Guardiola. »

« C’est pareil à Munich. Le Bayern a remporté le triplé avant que Guardiola reprenne le club. Ils avaient déjà une grande équipe sur le terrain et une grande organisation en dehors du terrain. Il ne pouvait se manquer. Mon grand-père aurait pu gagner le championnat avec cette équipe. Carlo Ancelotti gardera le Bayern au sommet – mais la différence est que je pense aussi qu’il va gagner la Ligue des Champions. Quand Guardiola a quitté le Bayern, il y a eu beaucoup de gens heureux. Il n’était pas populaire. »

Source : Goal

Catégories : FOOTBALL,SPORT

Étiquettes : ,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.