Les travailleurs des Affaires Étrangères repartent en grève à partir du 13 mars prochain

Après avoir observé 3 jours de grève suite à l’échec des négociations avec le gouvernement, le Syndicat Libre des Travailleurs des Affaires Etrangères (SYLTAE) ne décolère toujours pas. Il vient de décider, au cours d’une assemblée générale, d’observer une nouvelle grève de 72 heures allant du 13 au 15 mars. L’objectif de l’assemblée générale qui a eu leu le lundi 27 février était de faire la restitution des négociations entre le gouvernement et le syndicat. Selon Mohamed Kane, secrétaire général du SYLTAE, les points essentiels des revendications n’ont pas été pris en compte. « Tout ce que nous avons proposé et qui peuvent améliorer les conditions de travail, n’ont pas été pris compte » a déclaré Kané. Aux dires de l’orateur, les conciliateurs de l’Etat ont fait savoir qu’ils n’ont pas de propositions à leur faire allant dans le sens de l’apaisement. Déterminer à obtenir gain de cause, les travailleurs des affaires étrangères sont prêts à récidiver. « Nous projetons d’aller en grève de trois jours du 13 au 15 mars prochain. », a expliqué le secrétaire général du SYLTAE, Mohamed Kane. Sur le bilan de la première grève, le secrétaire général dira que le mot d’ordre a été respecté à 100% par les travailleurs du ministère des affaires étrangères.

 Adama Traoré

Catégories : ECONOMIE,MALI

Étiquettes : ,,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.