Les fournisseurs de l’Etat projettent une marche pour leur créance de 80 milliards

Le Collectif des associations de fournisseurs de l’Etat a tenu, le samedi 22 juillet à la Chambre de commerce de Bamako, une rencontre afin de dégager les voies et moyens de recouvrer ses créances sur  l’Etat malien. Montant de l’ardoise: 80 milliards de FCFA !

Pour le Collectif, l’Administration étant une continuité, il est du devoir du pouvoir actuel de payer les fournisseurs. Ils sont 10 000 fournisseurs à qui l’Etat doit 80 milliards au titre de prestations diverses. Ali Traoré, membre du Collectif, explique que pour débloquer la situation, le ministère des Finances a mis en place une commission qui tarde à produire des résultats. La raison ? « Aucun fournisseur n’y  figure », déplore Traoré.

Le Collectif se plaint de l’énorme préjudice  causé par le non-paiement de ses factures. Selon sa présidente, Oumou N’diaye, beaucoup de fournisseurs ont dû fuir le pays. D’autres ont vu leurs  maisons saisies par des banques de la place. Pis: des fournisseurs ruinés ont perdu leurs épouses. Membre du Collectif, le nommé Mamadou Ballo annonce  que sa propre femme a cherché et a obtenu le divorce et que l’éducation de ses enfants n’est plus sous son contrôle.

Si l’Etat ne trouve pas remède à son mal, le Collectif envisage d’organiser une marche à Bamako. Une marche qui pourrait se voir grossir par les opposants au très controversé projet de  la révision constitutionnelle.

Oumar Bagayoko

Catégories : ECONOMIE,MALI

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.