Les adeptes de Haidara lui demandent de retourner les 150 ha à IBK

Comme chaque année après les festivités du « Maouloud », le Guide spirituel d’Ançar Dine International, Ousmane Madani Haïdara alias  »Bani » a tenu une conférence de presse dimanche 10 décembre 2017, à son domicile sis au Banconi, Bamako. A la question de savoir s’il a reçu le titre foncier de 150 hectares annoncé par le chef de l’Etat, Haïdara répond qu’il a cherché cette parcelle au nom de tous les musulmans afin que le jour où un match de foot et les festivités du Maouloud coïncident, les fideles aient un lieu pour se rassembler. Il ajoute que le stade du 26 mars est devenu trop étroit pour la foule qui participe au Maouloud. A ses dires, demander un terrain est un droit pour lui comme pour tout autre Malien et il s’étonne que certains l’interprètent mal.

A la surprise générale, Haidara révèle que le président d’Ançar Dine International, Sourakata Salamanta, lui a demandé de renoncer aux 150 ha donnés par le chef de l’Etat et que l’association promet de lui acheter sur fonds propres une parcelle équivalente ou plus vaste. Haïdara estime que personnellement, une telle renonciation le mettrait mal  à l’aise: d’un côté, il est gênant de retourner au chef de l’Etat un cadeau; de l’autre, lui Haidara doit tout à Ançardine International. Le Guide promet de prolonger les discussions avec l’association…

Autre question: Haïdara appellera-t-il à voter pour IBK en 2018? Le Guide fait savoir que ce qui lui a été offert est un droit et que des prêcheurs ont bénéficié de dons plus grands dans d’autres pays. Ainsi, souligne-t-il,  dans un pays voisin, le président de la république a offert 4 milliards de FCFA à un prêcheur pour l’accueil de ses adeptes. « Mais si le président IBK m’a donné les 150 ha avec l’intention que j’appelle à voter pour lui, eh bien!, je n’ai jamais donné de consigne de vote ni ne le ferai jamais!« .

En revanche, Mofa Haïdara, au nom du Groupement des leaders religieux également présidé par Haidara, jugé qu’Ançar International et Haïdara ne peuvent pas refuser une donation de 150 ha. Il demande que le titre foncier soit établi au nom personnel de Haidara. Enfin, Mohamed Lamine Haidara, fils de l’imam Kalapo d’Hamdallaye, appelle le Guide Haidara à garder les 150 ha car, selon lui, tous les chefs religieux du Mali ont reçu des dons du pouvoir en place.

Abdoulaye Koné

Catégories : EVENEMENTIEL

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.