Le président de la Haute Cour de Justice : « en laissant la cour d’assise juger Yamoussa Camara, on me retire le piment de la bouche »

Me. Alassane Sangaré, avocat de l’ancien ministre de la défense le général Yamoussa Camara a, au cours de sa plaidoirie, fait une confidence à la Cour qui ne nous a pas échappé. En effet, plaidant  l’incompétence de la Cour d’assise à juger son client en raison de son statut d’ancien ministre, Me. Alassane Sangaré a dit ceci devant la Cour : « Monsieur le président de la Cour, à l’ouverture de la présente session, j’ai croisé le Président de la Haute Cour de justice, Abdoulaye Niang, que j’ai taquiné en lui disant ceci : monsieur Niang, en ne vous laissant pas juger mon client, qui est un ancien ministre, pensez-vous pas qu’on vous sort le pain de la bouche pour venir le mettre dans une autre bouche ? Niang me répondit qu’au lieu du pain, on a plutôt sorti du piment de la bouche ». Cette réponse du président de la Haute Cour de Justice est certes venue dans un contexte peut être de plaisanterie. Cependant, est ce à dire en réalité que la Haute Cour comme l’a dit son président, n’est pas encore prête à faire face au procès d’un ancien ministre? Tout compte fait, l’avocat de Yamoussa Camara a demandé au président de la Cour d’Assises, Mahamadou Berthé, de ne pas mâcher ce piment et de le cracher ou de le faire retourner à celui qui a droit à le mâcher. Ces propos de Me. Alassane Sangaré ont occasionné des éclats de rire dans la salle. Dans quelques instants, on saura si la Cour, avec le délibéré, remettra le piment à son vrai propriétaire ou si elle va prendre le risque de le consommer avec toutes les conséquences. Il faut rappeler que la Haute Cour de Justice du Mali est l’institution compétente pour juger le Président de la République et les ministres en cas d’infractions commises dans l’exercice de leurs missions.

Abdoulaye Koné, envoyé spécial

 

 

 

Catégories : FAITS DIVERS,MALI

Étiquettes : ,,,,,,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.