KOUTIALA: SE FAISANT PASSER POUR L’EMISSAIRE DU MINISTRE BATHILY, UN INCONNU ESCROQUE TOUT UN VILLAGE

Du samedi 28 au dimanche 29 octobre 2017, le ministre l’Habitat et des Affaires Foncières, qui préside aussi l’APM (Associations Pour le Mali) a séjourné dans la ville de Koutiala. Pour l’accueillir dans la capitale de l’or blanc, l’honneur est donné au village de Signè, situé à 5 km de Koutiala. Le village met les bouchées doubles. Une foule des grands jours réserve ainsi un accueil chaleureux au ministre et à sa délégation à Signè. Avant de le conduire à Koutiala, Bathily adresse quelques mots aux villageois venus l’accueillir. Il promet de leur rendre sans faute leurs terres spoliées. Promesses réitérées à Koutiala, lors d’un meeting.

Présent dans la foule, un homme conçoit un plan diabolique. En effet, juste deux semaines après le départ de Bathily pour Bamako, l’homme se présente, jeudi 9 octobre, chez le chef de village de Signè. Il dit être envoyé par le ministre Bathily qui, content du village, aurait décidé d’y construire un hôpital d’une valeur de 50 millions de FCFA. Le chef de village, très heureux du projet, convoque tout le village pour que l’envoyé du ministre annonce lui-même la bonne nouvelle. S’adressant à la foule venue l’écouter, le fameux envoyé répète que le ministre Bathily va offrir un hôpital au village au nom de son association APEM. « Moi-même, ajoute souligne l’émissaire, je suis désigné par le ministre pour conduire le processus de construction de l’hôpital. Mais il faudra que le village débourse une somme symbolique pour couvrir certains frais administratifs. Ces frais urgents s’élèvent à 650 000 FCFA ».

Les pauvres villageois tombent dans le panneau. Habitués à apporter une contribution personnelle à tout chantier d’envergure entrepris dans leur localité par les ONG et autres bienfaiteurs, ils décident de puiser dans la caisse du village les 650 000 FCFA demandés. Ils le remettent immédiatement à l’envoyé qui prend congé après avoir promis de revenir le lundi suivant pour le lancement des travaux. Mais à la date du rendez-vous, pas d’envoyé! Le numéro de téléphone laissé au chef de village par le bonhomme ne passe pas. Inquiet, le chef de village de Signè dépêche une délégation auprès d’un leader des APM de Koutiala. C’est là que les villageois apprennent que le ministre Bathily n’a jamais promis un hôpital ni, à plus forte raison, envoyé quelqu’un auprès de la population de Signè. Depuis, on ne rencontre plus à Signè que des visages sombres.

Abdoulaye Guindo

Catégories : FAITS DIVERS,MALI,PAYS

Étiquettes : ,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.