Kidal: les rebelles de la CMA fêtent le 5ème anniversaire de l’indépendance de l’Azawad

3 jours après avoir rejeté les conclusions de la Conférence d’entente, la Coordination des Mouvements de l’Aazawd (CMA) a célébré à Kidal, le jeudi 6 avril, le 5è anniversaire de la déclaration d’indépendance de la « République de l’Azawad ». En effet, c’est le 6 avril 2012 que le MNLA a prononcé la déclaration d’indépendance de l’Azawad, suite à la défaite de l’armée malienne et à l’occupation de deux tiers du territoire malien par des hordes séparato-islamistes. La célébration a enregistré, cette année, la présence de tous les leaders de la CMA.

Les préparatifs de la fête ont commencé le 3 avril 2017. Pour rendre Kidal coquette, la CMA a lancé des travaux de réhabilitation de la « Place de l’indépendance ». Ces travaux ont consisté à refaire le monument de l’indépendance de l’Azawad. On a inscrit sur le monument la mention « 6 avril ». Les femmes ont, durant 72 h, dressé des tentes pour accueillir les invités.

Dans une série de vidéos postées sur la page Facebook et le compte Twitter de l‘ »Etat de l’Azawad », on peut suivre les activités de la journée. Elle a débuté par une parade militaire. 10 pick-up remplis d’hommes en armes ont fait le tour de la ville sous les acclamations de la foule massée le long du passage. Après la parade, la foule des Azawadiens  s’est retrouvé  à la « Place de l’indépendance » pour hisser sur un mât le drapeau de l’Azawad. Et cela, sous l’œil complice des autorités intérimaires de la localité. Sur les banderoles exposées « Place de l’indépendance », on pouvait lire les messages suivants: « Peuple de l’Azawad, réveille toi pour le combat ! », « Il n’y aura pas de paix sans l’entité de l’Azawad », « Le droit à l’autodétermination est une revendication du peuple de l’Azawad ». Au cours d’un défilé civil qui s’ensuivit, on aperçoit clairement des enfants marcher sur le drapeau du Mali. A la suite des enfants, les militaires ont défilé saux cris de « A bas le Mali, vive l’Azawad! ».      

Après les défilés, la parole fut donnée à qui voulait la prendre. Tous les intervenants ont traité le Mali d’« Etat impérialiste » qui occupe les terres de l’Azawad. « La date du 6 avril consacre la liberté et la dignité retrouvées par le peuple de l’Azawad. Il ne fait aucun doute que notre peuple obtiendra son indépendance », a déclaré un intervenant.

Question: comment et pourquoi poursuivre des négociations avec ces rebelles qui, au lieu de déposer les armes, célèbrent en grande pompe leur indépendance chaque année ?

Abdoulaye Guindo

Catégories : NORD-MALI

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.