Hôpital de Sikasso: comment un bébé est mort par négligence du personnel

L’hôpital de Sikasso fait parler de lui. Un nouveau-né vient d’y mourir par négligence du personnel sanitaire. En effet, après l’accouchement de la dame Ahoua au centre de santé de « Mancourani 1 » à Sikasso, l’enfant a connu des problèmes respiratoires. Il n’arrivait pas à pousser ses premiers cris. Sur instruction de l’infirmière principale du centre, le nouveau-né est évacué à l’hôpital de Sikasso.

Dimanche 30 avril, vers 20 h, le patient est pris en charge par Madame TOURE du service de pédiatrie. Les premières ordonnances sont payées. Après administration des premiers soins et grâce au dévouement de Madame Touré, l’enfant pousse pour un premier cri, au grand soulagement de la famille. Malheureusement, ce soulagement sera de courte durée car la bouteille d’oxygène qui alimente les poumons du bébé se vide peu à peu au milieu de la nuit. Avant que l’oxygène ne finisse totalement, l’infirmière de garde, Mme TOURE,  appeler au moins 20  fois un membre du personnel médical chargé, à titre exclusif, de remplacer la bouteille d’oxygène. L’intéressé reste injoignable. L’enfant finit par décéder pour défaut d’oxygène. En témoigne un certificat de décès que nous nous sommes procuré. Quelques minutes après ce décès, un autre enfant mourra pour la même cause.

La famille du défunt, très éplorée, se rend chez le directeur de l’hôpital afin de se plaindre. Elle dit avoir été  très bien accueillie par ce responsable qui lui leur a demandé un temps d’enquête pour situer les responsabilités. Lundi 2 avril, le corps du bébé a rendu à la famille et mis en terre. Le directeur de l’hôpital, son adjoint et le chef du service de pédiatrie sont allés présenter leurs condoléances à la famille; ils ont promis des sanctions contre les personnes fautives. On attend la suite…

Abdoulaye Koné

Catégories : SANTE

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.