GAO: LE VICE-PRESIDENT DU MNLA SE FAIT CHASSER PAR DES MILICIENS ARMES

Le vice-président du mouvement séparatiste MNLA a tenu, jeudi 4 février 2016, une série d’activités à Gao. Accompagné d’éléments de l’armée malienne, Mohamed Djéry Maiga (photo) a rencontré le gouverneur, les responsables des jeunes et des femmes ainsi qu’Ali Badji Maiga, président du Cadre de concertation de Gao, un regroupement de notabilités. Mohamed Djéry a aussi rencontré les deux chefs traditionnels de Gao: ceuxs des Armas et des Songhoi. Le chef des marabouts de Gao, Alpha Oumar Maiga, n’a pas manqué de lancer à Djéry: « Chacun répondra de ses actes devant Dieu! ».

 
Sur les radios de Gao (Radio Adarkoima et Radio Nata), Djéry a expliqué qu’il venait présenter ses excuses aux populations de Gao pour les torts causés par le MNLA. Il dit lutter pour le bonheur de ses concitoyens, même s’il estime être « incompris ». Il demande aux jeunes d’adhérer aux accords de paix qui, à ses dires, leur apporteront du profit. Mais quand Mohamed Djéry a convoqué un meeting à l’Assemblée régionale de Gao, une foule de jeunes gens dirigés par Djibril Moussa Diallo, chef de village de Faffa et frère d’Amadou Diallo, fondateur de la milice d’autodéfense Ganda Koy, ont encerclé les lieux vendredi 5 février 2016. Les manifestants étaient armés. Selon Diallo, « le MNLA n’a rien à faire à Gao et n’a qu’à retourner à Kidal, son fief ». Malgré la menace du gouverneur de faire écrouer Diallo, celui-ci n’a pas cédé et le meeting a avorté. Après quoi, Mohamed Djéry a déclaré sur les radios que le meeting se tiendrait quand il y aurait un consensus là-dessus.

Catégories : EVENEMENTIEL,MALI

Étiquettes : ,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.