Gand-Bassam: le numéro deux présumé des attaques arrêté au Mali

Le bras droit présumé de l’organisateur des attaques de la station balnéaire ivoirienne a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche à Bamako, selon nos informations. Cet homme de nationalité malienne était en deuxième position sur la liste des personnes recherchées après les attaques du 13 mars dernier.

Alou Doumbia, alias « man », est le nom de l’homme arrêté. Il était suivi depuis quelques jours par les forces spéciales des services de renseignements maliens qui ont mené l’opération pour l’interpeller.

Une source proche du dossier explique qu’il s’agit du véritable numéro deux de l’organisation des dernières attaques contre la plage de Grand-Bassam.

Agé de 32 ans, Alou Doumbia est présenté comme l’homme qui a convoyé du Mali en Côte d’Ivoire, les armes qui ont servi aux attaques contre Grand-Bassam. Il avait un très ingénieux pour transporter les armes. Il a rendu « non fonctionnel » l’un des deux réservoirs de carburant d’un véhicule 4X4. Et c’est à l’intérieur de ce réservoir qu’il cachait les armes et les munitions. Alou Doumbia a pris lui-même le volant du véhicule pour conduire du Mali en Cote d’Ivoire des membres du commando ayant opéré à Grand-Bassam.

Enfin, l’homme désormais dans une prison secrète de Bamako a été choisi comme numéro 2 par Kounta Dallah, la tête pensante du commando, toujours recherché. D’après des sources, ce dernier n’a pas manqué d’aplomb : après l’attaque contre Grand-Bassam, il est revenu au Mali par un vol régulier, en passant par l’aéroport d’Abidjan.

Catégories : AFRIQUE,MALI,NORD-MALI,PAYS,POLITIQUE

Les commentaires ne sont plus acceptés.