Fermeture des écoles « COLLEGE HORIZON » : Une affaire d’Etat ?

Le ministre de l’Education Nationale, Mohamed Ag Erlaf, a retiré la licence de création des écoles « Collège Horizon » et l’a réattribuée à la Fondation Maarif de Turquie avec, à la clé, un changement de dénomination des écoles « Collège Horizon » en « Ecoles Maarif ».

Une Fondation très politique

Si l’objectif officiel de la Fondation Maarif est de créer des écoles à l’étranger, de former des professeurs et d’attribuer des bourses scolaires, ses dirigeants ont ouvertement reconnu devant la presse malienne que la Fondation vise aussi à remplacer les structures mises en place par Fethullah Gülen, l’opposant n°1 au président turc. La Fondation, dont les membres du Conseil d’administration sont nommés par le gouvernement turc et qui est financée par des hommes d’affaires proches du pouvoir turc, affirme avoir déjà signé des protocoles d’accords avec 20 pays africains pour récupérer les écoles fondées par Gülen. En l’occurrence, le ministre de l’Education du Mali et le président de la Fondation Maarif ont signé un protocole d’accord, le 12 août 2017. Le président turc, Erdogan, cherche à « nettoyer » l’Afrique de toute influence de Fethullah Gülen, cet imam accusé par Ankara d’avoir fomenté le putsch raté du 15 juillet 2016. Gülen disposait alors d’un réseau de 100 écoles dans 30 pays africains. Ankara a donc mis sur pied une structure publique, la Fondation Maarif, pour les missions ci-dessus décrites.

Inquiétude des parents d’élèves

L’Association des Parents d’Elèves du Collège Horizon (APECH) tient, pour sa part, à éviter toute perturbation de la rentrée prochaine au sein des anciennes écoles « Collège Horizon ». C’est dans cette optique qu’elle a organisé, samedi 26 août, une assemblée générale couplée à une conférence de presse dans la cour du « Collège Horizon » à Hamdallaye ACI 2000, Bamako. Selon les conférenciers, Boubacar THIAM, président de APECH, et GOITA Aminata TRAORE, vi-ce-présidente,  de 2003 à 2017, soit en 14 années d’existence au Mali, les écoles « Collège Horizon » ont formé des milliers d’enfants maliens et étrangers à la grande satisfaction des parents d’élèves et des autorités de tutelle. Lesdits enfants ont toujours obtenu d’excellents résultats aux examens nationaux. Il y a un an, des rumeurs de fermeture de ces établissements ont amené l’association à s’informer auprès des autorités. Lors d’une rencontre avec le ministre de l’Education, en mars, un démenti a été apporté aux rumeurs.Le ministre a promis, le cas échéant, de consulter l’association qui compte 3200 enfants dans les écoles « Collège Horizon », de la maternelle au lycée. Le 12 août, les parents seront surpris d’apprendre que le ministre de l’Education a signé un protocole pour tranférer à la Fondation Maarif les écoles « Collège Horizon » à compter de la rentrée des classes (2 octobre 2017). Ni les parents d’élèves, ni les actuels propriétaires des écoles n’ont été associés à cette opération. Deux rencontres avec le ministre de l’Education n’ont pas permis d’obtenir des assurances sur une transition apaisée dans l’intérêts des élèves.Pour les conférenciers, il est dangereux de transférer 3.200 élèves  à une « fondation inconnue ».

Les assurances du ministre Ag Erlaf

Le ministre de l’Education a lui aussi animé le 25 août 2017 un point de presse sur la question. Mohamed Ag Erlaf, pour la circonstance, avait à ses côtés le coordinateur de la Fondation Maarif, Mehmet Zafer Gedikli, et le chargé d’affaires de l’Ambassade de Turquie au Mali. De leurs explications, il ressort que  suite à une réunion en date du 5 août 2017, le ministère et la Fondation ont convenu de ce qui suit :

– avant le 2 octobre, la Fondation Maarif et le gouvernement de la République de Turquie s’engagent à reprendre l’activité professionnelle des établissements « Collège Horizon » sis à Korofina Nord en Commune I de Bamako ; à Hamdallaye ACI 2000 et Sebenikoro en Commune IV de Bamako ; à Badalabougou  en Commune V de Bamako; à Sido -Sonikoura (ville de Ségou);

– le nom des établissements change en« Ecoles Maarif de Turquie au Mali ».

– les établissements doivent être opérationnels dans les plus brefs délais afin de ne pas léser les élèves et le personnel: la Fondation Maarif prendra en charge les salaires des divers personnels à partir de la cession des établissements « Collège Horizon« .

– En contrepartie, le ministre abroge les décisions de création et les arrêtés d’ouverture des établissements « Collège Horizon ».

Aux dires du ministre, la Fondation veillera à la qualité de l’éducation à travers le choix des enseignants et des programmes. Tout le personnel malien reste en place et les salaires seront augmentés. Il n’y aura aucune augmentation des frais de scolarité. Selon le ministre, ces explications n’autorisent plus aucun parent à s’inquiéter.

Questions

Les parents d’élèves gardent cependant des réserves. Ils se demandent pourquoi le gouvernement malien cède si facilement aux ordres de la Turquie dans un domaine aussi sensible que l’éducation. Ne faut-il pas, dès lors, craindre pour la neutralité politique de l’enseignement dispensé ? Quid de la sécurité des élèves ? Et que penser de la déclaration du ministre de l’Administration territoriale, Tieman Hubert Coulibaly, selon laquelle « il s’agit d’une affaire d’Etat dont tous les détails ne peuvent être révélés »? Que penser, surtout, de la déclaration du ministre Ag Erlaf qui, interpellé par les députés, les a renvoyés à « aller poser la question au président de la République lui-même » ? Pour toutes ces raisons, les parents d’élèves envisagent d’organiser une marche de protestation dans les jours à venir. Prenant les devants, le gouvernement a déployé, ce week-end, devant les écoles « Collège Horizon » des unités de la garde nationale.

Abdoulaye Koné

Catégories : Eduaction,MALI

Étiquettes : ,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.