Cérémonie de sortie de 2.196 policiers: l’absence du président IBK critiquée par les syndicalistes

La cérémonie de sortie de 3 promotions de la police nationale a eu lieu le mardi 1er août à l’écoule Nationale de la Police, Bamako. Ils étaient au total 2.196 policiers à sortir des bancs de formation. La  cérémonie était présidée par le ministre de la Sécurité intérieure le général Salif Traoré, en présence du directeur général de la Police nationale. Fait remarquable: l’absence du Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita. Une absence que les syndicalistes policiers ne digèrent pas.

Selon des membres du SYNAPOL (Syndicat national de la police) que nous avons rencontrés, il était initialement prévu de recruter seulement 750 policiers et c’est sur instruction du Chef de l’Etat que ce nombre a été revu à la hausse, jusqu’à 2.196. Un leader syndical nous dit avec amertume : « Si le chef de l’Etat  savait qu’il ne pouvait pas présider cette cérémonie, il aurait dû au moins déléguer son Premier ministre ou le président de l’Assemblée Nationale pour témoigner de son attachement et de sa considération à la police nationale ».

Un autre de nos interlocuteurs de poursuivre : « Comment comprendre que dans une cérémonie où, pour la première fois, plus de 2.000 policiers sortent, ni le président de la Réplique ni son Premier ministre ne fassent pas le déplacement ? Compte tenu des enjeux sécuritaires du moment, le président de la République devait venir témoigner aux recrues sa volonté de voir ces dernières bien accomplir leur sacerdoce, ce qui serait de nature à galvaniser les jeunes parmi lesquels on compte 19 commissaires et 9 inspecteurs ! ».

Il faut rappeler que 14ème promotion des commissaires a été baptisée  »feu Général Sada Samaké », la 19ème promotion des Inspecteurs  »feu Commissaire Divisionnaire Amadou Sangare » et la 24ème promotion des sous-officiers ‘‘Adjudant Chef Major à la retraite Kandia Kouyate »: Kandia Kouyaté dite Grande mère est la première femme motarde du Mali. Elle a pris ses fonctions sous le président Modibo Kéita.

Abdoulaye Koné

 

Catégories : MALI,POLITIQUE

Étiquettes : ,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.