Apple : certains ingénieurs préféreraient démissionner plutôt qu’aider le FBI

Cette affaire de l’iPhone de San Bernardino n’en finit plus de faire parler. Aujourd’hui, en plus de Tim Cook, certains employés menacent carrément de démissionner si la justice impose la demande du FBI selon les informations de nos confrères du New York Times.

Pour rappel, Apple est contre le déploiement de ce qu’ils appellent une porte dérobée (backdoor) pour leur système iOS qui exposerait selon eux la vie privée de leurs utilisateurs. Tim Cook juge même cette demande comme étant « mauvaise pour l’Amérique ». Mais dans l’hypothèse où le FBI l’emporterait en justice, la firme de Cupertino serait à priori obligée d’accéder à cette requête.

Mais alors que décideraient les ingénieurs qui travaillent dans l’entreprise ? A priori, tous ne collaboreraient pas selon les informations du New York Times et certains songeraient même à contester cette décision par leurs propres moyens.

Ainsi, même si Apple possède des milliers d’ingénieurs, seuls quelques uns d’entre eux seraient aptes à réaliser cette version modifiée d’iOS, que certains appellent désormais par le sobriquet GovtOS.

Si Apple venait à perdre cette bataille, ils indiquent clairement leur intention de faire barrage à cette décision, voire tout simplement de remettre leur démission notamment pour ceux qui ont conçu les mesures de sécurité tant décriées par le FBI. Apple ne compte pas plier et souhaite même renforcer sa méthode de chiffrement.

On pourrait se demander si la décision de ces employés ne serait pas un peu radicale. Le New York Times nous répond par la négative en affirmant que dans la Silicon Valley, les compétences de ces hommes étaient particulièrement enviées et qu’ils n’auraient donc de fait aucun mal à retrouver un emploi.

Window Snyder, expert en sécurité et ex-employé d’Apple déclare d’ailleurs que si quelqu’un tentait de les « forcer à travailler sur quelque chose qui s’écarte de leurs valeurs personnelles, ils peuvent espérer trouver une meilleure position ailleurs ». Vous l’aurez compris, ce conflit ne s’arrêtera probablement pas à la décision de justice, quelque soit le verdict.

Source : phonandroid

Catégories : AMERIQUE,PAYS,TECHNOLOGIE

Étiquettes : ,,,,,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.