AMO : le plan d’action de lutte contre la fraude, validé

En plus du système d’information intégré à identification biométrique, la caisse malienne d’assurance maladie (CANAM), vient de valider le plan d’action de lutte contre la fraude à l’AMO pour  l’année 2017. C’était ce vendredi 19 mai 2017, au cours de la première réunion du comité de pilotage de la lutte contre la fraude à l’assurance maladie obligatoire (AMO). Présidée par Luc Togo, directeur général de la CANAM, la réunion, a enregistré la présence des représentants des organismes délégués de l’AMO, c’est-à-dire la caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) et l’Institut national de prévoyance sociale (INPS).

Le directeur général de la CANAM a rappelé que ce plan d’action avait été élaboré lors d’un atelier qui a regroupé toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre de l’AMO. Aux dires de Luc Togo, il permettra de lutter contre les agissements frauduleux qui portent préjudices à l’assurance maladie et de proposer des sanctions à l’encontre des auteurs desdits agissements. Le directeur qui reconnait qu’aucune poursuite pour l’instant n’a été engagée contre les fraudeurs, pense qu’il est temps d’enclencher des actions concrètes. Ce plan d’action 2017, se réfère à un plan stratégique qui s’étend jusqu’en 2021. La prévention de la fraude à l’assurance maladie, la détection des fraudes, la poursuite des fraudeurs le suivi-évaluation de la lutte contre la fraude, sont entre autre les axes autour desquels s’articule le plan d’action. Chaque axe comporte plusieurs actions qui seront mises en œuvres par la CANAM, les organismes gestionnaires délégués, les ordres professionnels de la santé, les prestataires de soins etc.  Il faut noter que pour les 5 ans, le plan d’action de lutte contre la fraude à l’AMO va coûter 2,964 milliards de FCFA.

Abdoulaye Guindo

Catégories : SANTE

Étiquettes : ,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.