Affaire Valbuena, Benzema : « On m’a sali »

Le Parisien a révélé les propos tenus par Karim Benzema devant la juge d’instruction de Versailles le 28 janvier dernier. Il nie avoir mis la pression sur Mathieu Valbuena.

Karim Benzema est en colère. Mis en examen dans l’affaire de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid s’est présenté devant la juge d’instruction de Versailles le 28 janvier dernier et lui a fait savoir, selon Le Parisien, qu’il n’appréciait pas du tout le battage médiatique dont il fait l’objet actuellement.

« C’est un truc de malade ! »

« Je suis énervé, franchement, grave énervé par rapport à tout ce qui est sorti, dans la presse. On m’a sali, par rapport à ma famille, me voir sur toutes les chaînes, pour rien du tout. Comme si j’étais un terroriste (sic). Ce n’est même plus l’affaire de la sextape de Valbuena, c’est l’affaire Benzema. Je suis comme un fou, je suis dégoûté. Heureusement que j’ai un bon mental, je résiste à tout ça, mais franchement c’est un truc de fou. Mes neveux et nièces qui vont à l’école se font insulter. Je reçois des lettres de menace chez moi. Ça, je m’en fous. C’est plus la souffrance de mes parents, ça fait mal quand tu vois ton père et ta mère qui pleurent », a lâché l’ancien Lyonnais à Nathalie Boutard, la juge versaillaise en charge de l’affaire.

Le joueur assure qu’il n’a jamais vu la vidéo et explique qu’il n’a pas mis de « coup de pression » à son partenaire en équipe de France, Mathieu Valbuena, contrairement à ce qui est relayé ces dernières semaines. « J’ai fait le malin, j’ai fait l’acteur. Je suis quelqu’un de familial. C’est un truc dégueulasse. Je suis quelqu’un de familial. Moi, je vois un truc comme ça, je pense à la famille. C’est un truc de malade. J’aurais dû lui dire que je ne l’avais pas vue. Mais j’ai fait le malin, j’ai fait l’acteur, sur ce coup-là. Je ne l’ai jamais vue, cette vidéo », a-t-il ajouté. Benzema indique qu’il a hésité avant de parler de la vidéo à Valbuena. « Mais après, je me suis dit que je l’aimais bien. J’ai pris ça à cœur. »

L’attaquant merengue a par ailleurs qualifié Valbuena de « bon pote au foot. On n’est pas au même poste et ce n’est pas pareil. Je joue devant, il joue au milieu. C’est de la bonne concurrence. Il n’y a pas de contentieux entre nous. » En conférence de presse il y a dix jours, le milieu de terrain de l’OL avait annoncé ne pas fermer la porte à une entrevue avec Benzema. « Si on doit se voir, on se verra. pas de problème », avait dit l’ancien Marseillais. Prochain rendez-vous pour les Bleus contre les Pays-Bas le 25 mars prochain.

Source : goal

Catégories : EUROPE,FOOTBALL,PAYS,SPORT

Étiquettes : ,,,,,,,,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.