Affaire « Petit Guimba »: la famille Hawil donne sa version des faits

Suite à l’agression d’un de leur par le comédien Youssouf Keita dit « petit Guimba », la famille Hawil a animé un point de presse le mercredi 14 septembre 2016 au siège du journal le « Prétoire ». Animé par  Nahim Hawil, le point de presse avait pour but de donner la version des faits de la famille Hawil. Promoteur du restaurant « Paradise », Nahim Hawil a tenu à rappeler qu’il a la nationalité malienne et que l’affaire n’avait rien de raciste. Selon le conférencier, l’affaire remonte au vendredi 9 septembre 2016 au quartier Baco-Djicoroni en commune 5 du district. Il  explique que ce jour là, son frère était devant un restaurant avec sa femme. Passant devant le restaurant, Petit Guimba lance les phares de son véhicule sur le couple et profère contre son frère Habass des grossièretés. La tension monte entre « petit Guimba » et Habass Hawil. Aux dires de l’orateur, le gérant du restaurant calme tout le monde. « Après cette altercation, mon frère m’a rejoint dans mon restaurant  ‘Paradise’ pour m’expliquer l’altercation qu’il venait d’avoir avec Petit Guimba. Dans le souci de trouver un terrain d’attente, j’ai sollicité la médiation d’un ami de Petit Guimba du nom de ‘DG’. Ce dernier a souhaité ne pas intervenir dans l’affaire. Quelques  instants après, Petit Guimba lui même me téléphone pour solliciter une rencontre avec moi. Trente minutes après, petit guimba m’a rejoint devant mon restaurant le ‘paradise’. Pendant la discussion, sa tension monte et il s’est mis à insulter toute la famille. C’est ainsi que mon petit Abass est venu lui dire de nous foutre la paix. Sous le coup de la colère, Petit Guimba est monté dans son véhicule et a fait une marche arrière. C’est au cours de cette manœuvre qu’il percuta mon père et mon frère qui étaient derrière son véhicule. Visiblement non content, il fait avancer son véhicule par devant pour trainer mon jeune frère sur quelques mètres mon frère qui était sous sa voiture » explique le conférencier.

Toujours, selon l’orateur, il a réussi à faire immobiliser le véhicule de petit Guimba et à s’y engouffrer. « Malgré qu’il m’a mordu, je suis arrivé à faire garer la voiture. C’est ainsi que la foule est venue s’interposer entre nous. J’ai conduis alors mon frère à la clinique pasteur » a ajouté Nahim. Il explique afin n’avoir plus eu de nouvelles de Petit Guimba. Sur l’état de santé de son frère, il dira que les analyses font état de plusieurs côtes brisées, une épaule déplacé et le pied gauche totalement démoli. Il a, pour terminer, rassuré que la santé de son frère s’améliorait par la grâce de Dieu. Il faut noter que Petit Guimba qui est sous mandat de dépôt sera jugé le 6 octobre prochain.

Abdoulaye Koné

Catégories : FAITS DIVERS,MALI

Étiquettes : ,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.