Affaire des 27 milliards : Soumaila Cissé apporte les preuves de son innocence

  • Le président du parti Union pour la République (URD) et non moins chef de fil de l’opposition, Soumaila Cissé a animé ce mardi 24 mai 2016, un point de presse à la maison de la presse. Cette sortie médiatique a été l’occasion pour Soumaila Cissé de donner son point de vue sur l’affaire dite des 27 milliards. Prenant d’assaut la salle de conférence, les cadres et militants du parti ont donné une allure de meeting à ce point de presse.

Dans son propos liminaire, le président de l’URD dira que ce point de presse répond à 2 soucis majeurs : celui de rendre compte qui est un exercice démocratique et donner des éclaircissements sur la diffamation dont il a fait l’objet dans un journal Sénégalais. Pour le conférencier, sa fonction d’homme politique fait qu’il n’a pas peur d’être attaqué par la presse, cependant, il refuse d’être calomnié. Selon Soumaila Cissé, les allégations du journal Sénégalais sont fausses et ont une origine politique et politicienne. Sur la requête du RPM lui demandant des explications, l’orateur dira que le parti au pouvoir disposant de tous les moyens pouvait d’abords vérifier la véracité de l’information avant une interpellation. « Le RPM, étonnamment s’est mu en grand l’interpellateur après 30 mois de sommeil,  mieux encore, de complicité active, devant les scandales à répétition d’un régime issu de ses rangs.  Je pense que Tréta s’est fait certainement piéger par d’autres concurrents à la succession d’IBK à la tête du RPM. Il aurait pu demander à ses deux Directeurs généraux (BHM-BMS), qui auraient pu lui dire qu’un particulier ne peut autoriser des opérations à la BCEAO » a ajouté Cissé.

 » Prouvant toujours, la cabale du journal, Soumaila Cissé a tenu à préciser qu’aucun particulier ne peut ordonner un virement à la BCEAO et qu’aucun particulier ne peut avoir de compte dans les livres de la banque centrale. Un film  documentaire retraçant tout le projet des forages financés par l’UEMOA a été diffusé. En outre, il a été remis à la presse plusieurs correspondances prouvant les dires de Soumaila Cissé, notamment, celle d’ECOBANK, de l’AFD, du directeur de la BCEAO-Mali etc.

 

Catégories : MALI,POLITIQUE

Étiquettes : ,,,,,,,,

Les commentaires ne sont plus acceptés.